fbpx

[1KAFE] Rencontre avec Dominique Crochu

Mentore de la première heure et spécialiste du digital, Dominique Crochu nous a accordé une interview 1KAFE. L’occasion de revenir sur son parcours et son rôle d’accompagnatrice chez 1Kubator.

©Gaël Dupret

Bonjour Dominique, merci de prendre de ton temps pour répondre à nos questions. Peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours ?

Bonjour, je suis Dominique Crochu. J’ai été la première femme directrice nommée à la Fédération Française de Football, en charge du web et du digital dans les années 2000. J’ai fait la connaissance, à cette époque, d’Alexandre Fourtoy (Directeur d’1Kubator) qui lui aussi a travaillé dans le football, plus précisément à l’Union Européenne de Football Association. Il a dirigé ce qu’on appelait les “nouveaux médias” (pour nommer “le web”) de la ligue. J’ai toujours été très impliquée et engagée dans l’importance de la place des femmes dans la gouvernance du sport et aussi dans le secteur du digital. Je suis l’associée de Sandrine Charpentier dans le cadre de la Société Digitaly depuis 2016. Nous accompagnons les entreprises sur leurs enjeux de transformation digitale et leur politique de mixité.

Tu as une grande expérience du digital acquise au cours de ta carrière professionnelle. Peux-tu nous en parler ?

Dans les années 2000, l’arrivée de l’internet était un vrai bouleversement en France. Beaucoup de gens doutaient de son utilité ! On peut avoir un regard amusé en se souvenant de la lenteur de l’affichage des pages internet des sites. J’ai toujours été passionnée par le partage de l’information. J’étais à cette période “Responsable de la Communication Interne” et je pilotais depuis longtemps les outils en ligne comme le minitel ou l’audiotel. Cela restait franco-français. Le web offrait tellement plus de possibilités que j’ai été conquise à l’idée qu’on allait pouvoir franchir les frontières avec l’information en ligne.

La FFF a été une des pionnières dans le digital du secteur sportif en développant son propre site internet et aussi ceux des organes déconcentrés. Ce qui fait que nous avions le pilotage d’environ 130 sites. J’étais convaincue que l’enjeu des années futures se jouerait sur la mobilité. Nous avons travaillé avec un opérateur des télécommunications et nous avons réalisé les premières vidéos de l’Equipe de France masculine disponibles sur téléphone en 2005. Le smartphone est arrivé en 2007. Ensuite quelques années plus tard, l’arrivée des réseaux sociaux était encore un grand champ nouveau d’exploration.

Comment te sers-tu de ton expérience et de ton parcours pour ton rôle de mentore chez 1kubator ?

J’aide les porteurs de projet à prendre en compte le plus d’aspects possibles, à élargir leurs horizons, pour se recentrer ensuite. C’est toujours difficile pour un porteur.se de projet parce que généralement il ou elle débute dans l’entrepreneuriat et dans le digital, donc manque d’expérience. Notre rôle c’est de les sensibiliser à des aspects particuliers ou généraux qui pourraient améliorer leur produit ou leur stratégie générale en fonction de leur expérience. J’essaye de les amener à partager leur idée, à échanger avec les personnes qui se trouvent autour d’eux puisque cela mènera à des questions auxquelles ils n’auraient pas forcément pensé.

As-tu un conseil à donner à quelqu’un qui souhaiterait entreprendre dans le numérique ?

On peut raisonnablement penser que la période est idéale pour se lancer dans le numérique. Les enjeux numériques sont immenses et appellent un bouleversement de beaucoup d’usages. Alors il y a de la place pour ceux-celles qui ont envie de monter un projet solide et innovant. Les secteurs sont nombreux à pouvoir intégrer des “nouvelles technologies” peut-être la santé, le sport, le commerce … Tous ces domaines pourront bénéficier d’innovations auxquelles on ne pense pas encore aujourd’hui. Et pourtant il y en déjà énormément. Le monde bouge vite donc c’est une opportunité !

Pour finir, la question bonus ! Ton engagement pour la mixité dans le digital est évident et tu portes des valeurs fortes dans chacune de tes actions. Selon toi, en quoi est-il important / nécessaire de transmettre ces valeurs dans le domaine de l’entrepreneuriat ?

Mon engagement pour la mixité et la diversité est fondée sur des valeurs réelles depuis toujours que ce soit au niveau personnel ou professionnel. Il est évident et affiché pour le digital et le sport mais au fond c’est tout le temps qu’il est nécessaire d’y veiller et dans tous les secteurs. Cela fait longtemps que j’aimerais, que je rêve… que le mot “mixité” s’écrive avec un “S”. La mixitéS : un pluriel quelque peu singulier…

Aujourd’hui, toutes les études montrent depuis un certain nombre d’années ce bilan factuel : la mixité et la diversité des équipes augmentent considérablement les performances des collaborateurs et collaboratrices. Alors forcément quand on entreprend, il faut avoir cela à l’esprit et miser plutôt sur des complémentarités que des ressemblances absolues. C’est la différence de profils qui donnera de la force et de l’énergie au projet.

Merci Dominique d’avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Nous pouvons te retrouver sur tes réseaux sociaux et sur le site de Digitaly.

 

Vous avez un projet de startup dans le digital ? Vous souhaitez bénéficier de l’accompagnement de nos mentors ? Déposez votre projet dès maintenant ! 

Et pour suivre toutes les actualités des startups d’1Kubator Nantes, n’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Facebook | LinkedIn | Twitter | Instagram

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search