fbpx

[1KONSEIL] Quelle(s) assurance(s) faut-il pour une start-up ?

Lorsque l’on construit son projet entrepreneurial, une des questions fréquentes est de savoir quelle(s) assurance(s) choisir. Alors, pour y voir plus clair, voici un point sur les assurances utiles lors de la création de sa start-up et tout au long de son développement.

 

Les assurances lors de la création d’une start-up

Souscrire à un ou plusieurs contrats d’assurance peut coûter de l’argent. Et c’est d’ailleurs une des raisons qui peut pousser les jeunes entrepreneurs à ne pas s’assurer. Mais il est important de savoir qu’il existe des assurances utiles dans votre activité.

 

L’assurance responsabilité des dirigeants

Ce contrat d’assurance permet au(x) dirigeant(s) d’une start-up d’être protégé(s) en cas de litige, mais surtout, de protéger au mieux leur patrimoine personnel. En effet, si un fournisseur, un client ou même un concurrent met en cause la responsabilité du dirigeant d’une entreprise ou d’une start-up, cette assurance prendra en charge les condamnations pécuniaires, les frais de défense, les frais d’assistance psychologique voire même les frais de communication pour réhabiliter son image en fonction du niveau de garanties choisi.

 

L’assurance responsabilité civile professionnelle

La responsabilité civile professionnelle n’est pas une garantie obligatoire sauf pour certains corps de métier comme les métiers de la santé ou du droit, mais elle reste vivement conseillée. Elle intervient généralement en cas d’erreur d’un professionnel qui a entraîné un préjudice sur un client ou une tierce personne. Ainsi, cette assurance pourra prendre en chargé les frais supplémentaires occasionnés, par exemple.

Cependant, il est important d’adapter correctement sa responsabilité civile professionnelle à son activité. Un maçon n’aura pas besoin des mêmes garanties qu’un graphiste. Pensez donc bien à être vigilants sur les garanties mais aussi sur les exclusions du contrat qui peuvent porter préjudice.

 

L’assurance Homme clé

Un homme clé est une personne dont les compétences sont indispensables au fonctionnement d’une entreprise. Par exemple, si un développeur web s’associe à un graphiste afin de créer une start-up proposant de nouvelles applications mobiles, le développeur web peut être considéré comme un homme clé. Et que se passera-t-il s’il ne pouvait plus travailler suite à un accident ?

L’assurance homme clé permet de faire face à cette situation et soutient l’entreprise en cas de baisse du chiffre d’affaires, mais aussi le temps de trouver un remplaçant.

 

L’assurance multirisque professionnelle

Si vous avez décidé d’établir votre start-up dans des locaux, il peut être intéressant de les assurer ainsi que d’assurer tous les biens présents à l’intérieur. L’assurance multirisque professionnelle permet ainsi de se couvrir contre les vols, incendies, dégâts des eaux… qui pourraient avoir lieu dans votre local.

Il existe des contrats adaptés à un grand nombre d’activités, mais il est important de ne rien négliger et donc de vérifier, là encore, les garanties et les exclusions afin de ne pas être lésé.

 

L’assurance Cyber risque

Les start-up ont tendance à être tournées vers le numérique. Aussi, il peut être intéressant de protéger toutes les données contre les risques de cyber attaques. Et cela qu’elles soient relatives à la start-up, ou aux clients.

 

Quelles assurances pour le développement d’une start-up ?

Quand une start-up se développe, il peut être important de souscrire à de nouveaux contrats d’assurance en fonction des évolutions que l’entreprise à rencontrer.

 

Une complémentaire santé collective

Si vous avez recruté des salariés, il est important de savoir qu’il est obligatoire, depuis 2016, de leur fournir une complémentaire santé collective qui doit répondre à des minimums légaux voire répondre à une convention collective en fonction de votre activité. Si les garanties que vous aurez choisies ne conviennent pas à vos salariés, ils auront toujours la possibilité de prendre une surcomplémentaire santé, ou même de choisir des renforts s’ils en ont la possibilité.

 

Une prévoyance collective

Certaines conventions nationales peuvent vous obliger à fournir un contrat de prévoyance à vos salariés afin de les protéger en cas d’imprévu comme un accident ou une maladie. Si ce n’est pas le cas, vous avez la possibilité de la fournir ou non.

 

S’assurer ainsi que sa start-up peut être un vrai casse-tête, mais certains intermédiaires, comme Bonne-assurance.com, sont là pour vous aider à faire le point sur vos besoins et pour trouver les contrats qui vous conviendront le mieux.

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search